Dans le quartier des Rajols, à proximité du Chalet Suisse du Comité Communal des Feux de Forêts (CCFF), en plein espace boisé et accidenté (forte déclivité), le PLU de la commune de Fuveau comporte un projet de 80 logements et des équipements publics (dont à priori une école) sur une parcelle communale.
Ceci est inscrit depuis 2017 dans les « Orientations Particulières d’Aménagement M5 » consultables sur le site de la mairie : http://www.mairiedefuveau.fr/index.php/documents-composant-le-plu

 La notice de présentation de cette modification est disponible ici (à partir de la page 15).

Ce projet et la façon dont il est mené recoupent plusieurs thématiques et appellent plusieurs remarques :

Urbanisme

Depuis des décennies, et plus particulièrement dans notre région où les populations sont en augmentation, l’urbanisme s’est développé à l’écart des centres-villes. Les lotissements ont poussé dans toutes les directions et le mitage des espaces naturels, verts et boisés, est apparu.
Avec le temps ce sont les inconvénients de ce mitage qui ont pris le dessus pour les collectivités :
• réseaux viaires insuffisants (largeur des routes par exemple)
• nombreuses routes privées bitumées (artificialisation des sols)
• problèmes d’assainissement (soit individuel, nocif pour l’environnement ; soit collectif, nocif pour les finances de la commune)
• accentuation des risques de feux de forêts due aux incivilités (barbecues, cigarettes) et aux brûlages des déchets verts
• besoin en parking au centre-ville accru, la voiture étant encore aujourd’hui le principal moyen utilisé pour rejoindre le centre-ville
A contre-courant de ce mitage l’urbanisation du 21ème siècle est celle des villes durables, des courtes “distances” (voir cette vidéo), où le centre-ville est densifié (optimisation des dents creuses par exemple), où les principaux déplacements (école, courses de proximité, loisirs) se font à pied ou en vélo (voire trottinette et autres nouveaux moyens de déplacement).
Vous l’aurez compris, ce projet de 80 logements est à contre-courant de l’urbanisme tel qu’il se conçoit en 2020.

Environnement

Ce sont 2,5 ha de verdure à proximité du Chalet Suisse du CCFF, entre la route des Michels, le chemin de Tapagi et le bassin d’eau qui sont concernés par ce projet.
Il faut prendre au sérieux les avertissements des scientifiques qui montrent que les conséquences sur la nature des importants changements climatiques que notre région aura à subir sont de plus en plus drastiques. Ainsi une étude récente montre que le pin d’Alep est défolié à 40%, les chênes blancs et verts à 70%. Il est, de notre devoir, de tout faire pour que nos forêts ne dépérissent pas car elles sont aussi une protection pour les pluies extrêmes, elles permettent de conserver l’eau dans les sols…
Nous ne pouvons plus faire passer notre environnement en pertes et profits, nous en sommes comptables pour les générations futures.
Les futurs projets urbains doivent donc prendre en compte la qualité des sols (faut-il les conserver compte tenu de leur valeur agronomique) et de la végétation (faut-il la conserver compte tenu de son impact local, de sa qualité…).

Concertation

Une centaine d’habitants aux Rajols, quelques centaines au début de la route des Michels, chemin des Pradels … pour une seule observation formelle remontée lors de l’enquête publique obligatoire relative à cette modification du PLU (le rapport complet est disponible ici).
47 Fuvelains se sont déplacés en mairie pour consulter ce document mais il concernait également des modifications du PLU à l’Ouvière, à Saint-Charles, aux Planes et au cimetière.
Pour l’équipe municipale en place la concertation se limite à une enquête publique obligatoire.
Demain, l’équipe municipale de Fuveau Demain ira sur le terrain rencontrer les habitants impactés par ce projet. Sur la base d’une information détaillée et de réunions de quartiers incluant riverains, le CIQ ‘La Foux Les Rajols’, ainsi que des experts en urbanisme, en gestion de la forêt, … c’est un projet nouveau, documenté et transparent qui sera proposé.

Conclusion

Fuveau Demain propose que cet espace de verdure devienne un lieu bénéfique au tourisme, à l’environnement et au bien-être de nos enfants.
Nous souhaitons favoriser un projet de type accueil de loisirs pour les écoles ou éco-tourisme (camping, loisirs de pleine nature), un projet qui se fera dans la concertation avant même sa conception.