Corruption active ou passive, conflit d’intérêt, détournement ou abus de biens sociaux, prise illégale d’intérêt, marché public frauduleux,… Affaires Balkany, Cahuzac, Thévenoud,… Comment lutter contre ces agissements délictueux qui rongent notre démocratie du plus haut sommet de l’Etat jusque dans nos territoires, et mettent en danger la nécessaire confiance qui devrait exister entre les citoyens et leurs élus ? Les élus ne sont que les représentants temporaires des citoyens, désignés pour gérer leur territoire ou leur nation.

Au-delà de la nécessaire question de la légalité de la décision publique (toute décision illégale devant être contestée et sanctionnée), se pose la question de l’éthique et de la transparence.

Logement social, attribution d’une place en crèche ou en séjour vacances pour les enfants, attribution d’une aide sociale exceptionnelle ou d’une subvention pour une association : comment faire en sorte que les décisions des élus soient justes, équitables et transparentes ? De la même manière, comment garantir l’impartialité des décisions en matière d’urbanisme ou d’attribution des marchés publics ?

Des solutions pratiques et concrètes existent, et doivent être mises en oeuvre dans le cadre d’une démarche d’éthique et de transparence de l’action publique que les élus doivent s’imposer. Ces décisions relèvent du strict respect de la légalité, mais aussi du respect des règles de bonne conduite de l’élu.

FUVEAU DEMAIN organise une rencontre publique sur le thème « Ethique et transparence”

En présence de Jean SANSONE (Président d’ANTICOR 13), de Lucien CASTRONOVO (Conseiller municipal d’Aix en Provence), de Sébastien BOISTEL, Journaliste au RAVI, et de Jean-François DUBUS (Conseiller municipal et candidat aux prochaines élections municipales pour FUVEAU DEMAIN).

Venez nombreux pour échanger et partager vos propositions, pour une action publique éthique, transparente et démocratique.