Avoir une cuisine centrale à Fuveau qui fabrique des repas pour tous les enfants et les seniors, voilà qui pourrait sembler “trop cher”  aux yeux des plus pessimistes mais qui se révèle une belle réalité, faisable, finançable, une fois que l’on a pu voir dans le détail comment cela fonctionne ailleurs.

Ailleurs mais pas n’importe où, dans une commune similaire et proche de Fuveau : nombre de repas à servir, nombre d’habitants.

Jeudi 10 octobre, nous avons rencontré la 1ère adjointe de la ville et le directeur de la cuisine, un moment d’échange et d’information qui s’est achevé par la visite des lieux.

Pour vous une cuisine centrale,  ça veut dire quoi concrètement ? 

Une cuisine centrale c’est un établissement public situé sur la commune et qui est en capacité de fabriquer des repas équilibrés avec des produits frais et de saison, des produits issus de l’agriculture de proximité, dont 26% de bio. Des repas qui sont cuisinés tous les jours avec des légumes frais qui sont nettoyés et découpés sur place dans la légumerie. C’est donc maîtriser le choix des aliments que vous utilisez pour fabriquer vos repas : VOUS SAVEZ CE QUE VOUS DONNEZ A MANGER A VOS ENFANTS.

Une cuisine centrale c’est proposer à nos aînés des repas à prendre ensemble mais aussi des repas livrés à domicile.

Une cuisine centrale, c’est choisir la qualité des repas servis. C’est le refus du gaspillage : réduction des portions en fonction de ce que souhaitent manger les enfants, ils goûtent à tout mais prennent la quantité qu’ils souhaitent. Pour les responsabiliser au gaspillage, ils aident à débarrasser et à faire le tri de la nourriture et des déchets dans deux poubelles différentes (alimentaires / non alimentaires)  et pèsent la poubelle alimentaire avec une animatrice à la fin du repas.

Une cuisine centrale, c’est des cuisinières qui préparent les repas sur place et donc des emplois relocalisés sur notre commune. La fabrication d’un nombre raisonnable de repas sur place permet de maîtriser la recette.

Et pour autant, tout cela est possible sans augmenter le prix des repas pour les administrés et les impôts pour les Fuvelains.

Pour quel résultat ? L’appréciation des enfants qui trouve cela bon, même s’ils ne mangent pas toujours tous les légumes… idem pour nos aînés qui en redemandent.

Et la recette du Tajine de veau au citron confit que nous avons vu préparer faisait saliver les papilles !!!

Du projet au budget 

A Pélissanne, 1100 repas sont préparés chaque jour et sont livrés sur 6 satellites (écoles et crèche).il a fallu 4 ans pour ouvrir une cuisine centrale pour un budget de 2 millions d’euros. Les subventions obtenues réduisent le coût pour la commune à 30% du budget du projet (600 000€).

Une visite très instructive qui nous conforte dans notre volonté de faire figurer ce projet au programme de Fuveau Demain.

Nous remercions Madame la 1ère adjointe et le directeur de la cantine de Pélissanne pour l’accueil qu’ils nous ont réservé.